Eau micellaire

Cette eau micellaire au thé vert et au citron remplacera sans problème vos eaux micellaires: elle laisse la peau douce et qui ne tiraille pas et est entièrement biodégradable.

PRESENTATION

Les eaux micellaires, comme les laits démaquillants, servent à nettoyer la peau du visage, de façon plus douce qu’un savon ou même de l’eau du robinet (souvent calcaire, ce qui laisse une peau qui tiraille).

Son rôle est donc de récupérer (en les solubilisant) les impuretés sur la peau (ce qui est noir au nettoyage), et l’excès de sébum (qui est de nature lipidique).

INGREDIENTS

Pour accomplir ses fonctions nettoyantes, sans graisser la peau, l’eau micellaire doit être une émulsion huile (un peu) dans eau (beaucoup). L’huile de riçin sulfatée est un bon tensioactif dans ce cas.

Pour l’eau, on pourra prendre un hydrolat commercial ou fait maison, ici j’ai choisi de l’eau déminéralisée dans laquelle a infusé du thé vert. Car le thé vert est connu pour sa richesse en polyphénols aux propriétés antioxydantes. Cette propriété nous intéresse beaucoup, quand on sait que les points noirs sont dus à l’oxydation du sébum (naturelle mais accélérée par l’air, la lumière, la pollution de l’air, et les bactéries). Si on lutte contre l’oxydation lipidique de la peau, on lutte donc contre les points noirs !

Le jus de citron rajoute une couche de propriétés antibactériennes, antioxydantes et peut-être même cicatrisantes.  Il faudra filtrer le jus de citron et le thé vert (sur filtre à café par exemple), avant d’ajouter les autres ingrédients.

Enfin, il est recommandé d’ajouter un conservateur, le plus « écologique » et utilisé par les produits bio est commercialisé sous le nom Cosgard. C’est un mélange d’acide déhydroacétique et d’alcool benzylique. Vous imaginez que ces composés ne sont pas extraits directement des plantes. Mais malheureusement, il n’existe pas de conservateur naturel suffisamment puissant, qui ne modifie pas le produit par ailleurs (ajouter beaucoup d’huile essentielle peut apporter la même efficacité, mais sera potentiellement irritant). Il faut ajouter 0.2-0.5% de Cosgard sur la masse finale de produit. Attention il a une odeur caractéristique…

 

Voici donc la recette !

Les quantités sont des masses, en %. A vous de les ajuster à la quantité que vous souhaitez fabriquer. Pour 100g de produit, utiliser par exemple 90g d’eau et 2g d’huile végétale.

FABRICATION

Matériel: une balance, une bouilloire, un entonnoir et un filtre à café

Protocole:

  1. Faire infuser du thé vert (une bonne quantité) dans 200 mL d’eau chaude (un gros mug).
  2. Presser 1/2 citron
  3. Filtrer le tout (filtre à café)
  4. Verser l’huile de riçin et l’huile végétale (pesées à part, ou en mesurant leur volume avec une pipette en plastique (1mL=0.8g)
  5. Ajouter le sel (une grosse pincée, à l’oeil)

Agiter le flacon pour disperser l’huile et le tensioactif (ça fait une émulsion et un peu de mousse, mais ça ne gênera pas l’utilisation).

Comme cette eau micellaire ne contient pas de conservateur, et qu’elle est riche en eau, elle doit être stockée au frigo (ou sur le rebord extérieur de la fenêtre en hiver). Tant que vous ne voyez pas de filament blanc dans l’eau, elle est utilisable. Si vous n’avez pas de frigo, vous pouvez utiliser 1 citron entier.

Je n’ai volontairement pas ajouté d’huiles essentielles car beaucoup peuvent être irritantes (cannelle, eucalyptus, citronnelle, gaulthérie, myrte, mélisse, anis, laurier, basilic, fenouil).
Et honnêtement, pour une lotion nettoyante, après laquelle sera sûrement appliquée une crème parfumée, inutile de parfumer l’eau de nettoyage, non?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*