Base de dentifrice

Ce dentifrice est similaire aux dentifrices bios trouvés dans le commerce. Son avantage: avec ses 5 ingrédients, il se prépare en 5 minutes seulement. Il constitue donc une alternative bon marché et tout aussi efficace.

Les ingrédients

Vous avez peut-être déjà consulté d’autres pages conseillant des recettes de dentifrice fait-maison, naturel, etc. Vous vous êtes peut-être questionnés sur l’origine des recettes – parfois farfelues (non, le miel n’est pas un bon dentifrice: il est même plutôt cariogène (cause des caries) malgré son léger pouvoir antibactérien).

Si on revient aux bases, après un repas, des débris alimentaires peuvent rester autour des dents. Les enzymes salivaire dégrade rapidement les sucres complexes en sucres simples. L’ennemi principal est le sucre (y compris les amidons), car c’est la nourriture préférée de nos bactéries buccales. Notre mission est donc que ce dentifrice :

  • Nettoie les restes de sucres
  • Limite la croissance bactérienne (source d’acidité et de mauvaises odeurs)

 

On peut rajouter les options suivantes :

  • A un goût agréable (grâce à un édulcorant)
  • Laisse une bonne odeur (grâce à l’huile essentielle de menthe, de citron, mandarine, réglisse ou gaulthérie)

Donc qu’est-ce qu’il nous faut ?

Base neutre de dentifrice

  • Le blanc de Meudon est essentiel car il exerce une action mécanique sur les saletés. L’argile surfine est bien aussi, mais même surfine, elle est abrasive et peut abîmer l’émail – on peut l’utiliser en complément/remplacement de la craie pour un usage occasionnel.
  • Le beurre/huile de coco sert de liant, et donne une texture proche d’un dentifrice classique, tout en ne permettant pas aux bactéries de se développer. En plus, non désodorisé, l’huile a un goût agréable.
  • Le xylitol est excellent pour limiter les bactéries, car il leur tend un piège : elles le prennent pour du sucre donc elles le mangent mais ne peuvent pas le métaboliser. Elles le stockent, et sont affamées, et ne se reproduisent donc plus : fin de l’histoire ! Certains utilisent même un dentifrice 100% xylitol (mais c’est assez onéreux et pas totalement naturel).
  • Enfin, le bicarbonate de sodium a une action antitartre, et contribuera a lutter contre l’acidité, et donc contre la prolifération bactérienne.

 

La recette

Les quantités sont des masses, en %, et sont indicatives (+/- 1% n’aura pas d’impact).

 

Préparation

Matériel: une casserole, 2 bols, une fourchette, un pot pour crème ou pour dentifrice.
Idéalement un flacon distributeur, n’importe quel pot conviendra, il faudra alors prendre le dentifrice avec une petite spatule, ce qui est plus hygiénique.

  1. Faire fondre le beurre de coco au bain-marie
  2. Pendant ce temps, mélanger les poudres (blanc de Meudon et bicarbonate)
  3. Incorporer les poudres à l’huile
  4. Mélanger à la fourchette ou spatule
  5. Mettre en pot et laisser refroidir

Le dentifrice est prêt !

 

 

Note sur les argiles

C’est plus difficile d’obtenir une texture optimale avec de l’argile, car elles sont très sensibles à l’eau (absorbantes), surtout la montmorillonite (verte) . L’argile verte (illite or montmorillonite) a été formée à pH plus basique que l’argile blanche (kaolinite). Sa couleur est due à la diversité de minéraux qui la compose. L’argile blanche contient uniquement des silicates d’aluminium hydratés. L’argile verte est très adaptée pour faire des masques pour le visage, qui durcissent au séchage. Elle a en plus des propriétés « purifiantes » c’est à dire qu’elle fixeer les polluants de la peau (métaux, autres composés organiques) mais aussi les graisses – dont le sébum. Comme ça assèche beaucoup la peau, il ne faut pas appliquer ce type de masque plus de 2x par semaine.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*