Crème hydratante visage

Cette crème hydratante pour le visage peut être utilisée de jour comme de nuit. Sa texture onctueuse la rend facile à appliquer, et elle laisse laisse la peau douce, avec une sensation ni trop sèche, ni trop grasse. Les actifs peuvent être ajuster selon vos goûts et besoins spécifiques !

PRESENTATION

Une crème une émulsion, c’est à dire une matrice constituée de 2 phases :

  • la phase aqueuse – l’eau et ingrédients qui y sont solubles
  • la phase lipidique – l’huile et ingrédients qui y sont solubles

Les molécules actives, ou « actifs » sont une 3è catégorie d’ingrédient. Ils sont généralement ajoutés en petite quantité, et ont des propriétés spécifiques. Ici nous avons ciblé les propriétés anti-bactériennes, qui servent à la fois à conserver la crème, et agissent de la même façon sur la peau (contrairement au conservateur chimique de type Sodium Laureth et Lauryl Sulfate qui sont conçus pour être dans la crème, mais pas pour être absorbés par notre peau et finir dans notre corps).

INGREDIENTS

Afin que la crème ne soit ni trop légère ni trop grasse, l’eau micellaire doit être une émulsion huile (un peu) dans eau (beaucoup). Il faut donc nécessairement un tensioactif. Ici j’ai choisi un ester de sucre (fait à partir de saccharose et d’huile de coco). On en utilise une quantité raisonnable, juste pour que la crème tienne quelques mois sans se déphaser, ce qui est amplement suffisant. Le remède pourtant simple à ce problème est d’agiter le pot un bon coup, ce qu’on est tous en mesure de faire, et sans se mettre en danger. Selon la forme du tensioactif (poudre, cire ou liquide, on ajustera les quantités à celles indiquées sur le pot (j’utilise toujours la quantité minimale recommandée).

Pour l’eau, on pourra prendre un hydrolat commercial ou fait maison. Ici j’ai choisi de l’eau déminéralisée dans laquelle a infusé du thé vert. Car le thé vert est connu pour sa richesse en polyphénols aux propriétés anti-oxydantes. Cette propriété est intéressante si l’on veut avoir une belle peau, car les points noirs sont dus à l’oxydation du sébum dans les pores. Cette oxydation est due à l’air, à la lumière, à la pollution de l’air, et aux bactéries. Bien nettoyer sa peau quotidiennement permet de s’en protéger. Le jus de citron rajoute une couche de propriétés anti-bactériennes, anti-oxydantes et peut-être même cicatrisantes (à la recherche d’une étude sur le sujet !).

Il faudra donc filtrer le jus de citron et le thé vert (qui laisse une poudre insoluble), avant d’ajouter les autres ingrédients plus épais au jus.

Vous pouvez utiliser l’huile végétale de votre choix, ou préférée par votre peau:  jojoba, amande douce, argan sont excellentes et conviennent pour des huiles quotidiennes. D’autres huiles peuvent laisser la peau luisante en étant moins bien absorbées, ou avoir des odeurs moins agréables.

L’alcool à 75° (de l’éthanol) est un bon conservateur, et nettoie également la peau. Il est recommandé surtout pour les peaux acnéiques, pour lesquelles les boutons sont dus à une souche bactérienne. Sinon, il assèche la peau, donc il est déconseillé !

ACTIFS

J’utilise assez peu d’actifs, car je crois que la nutrition de notre peau passe par notre alimentation ; et que si elle est équilibrée, nos cellules recevront les nutriments dont elles ont besoin. Par contre, tout effet mécanique qui peut être apporté sur la peau présente un vrai potentiel: une huile protège de la déshydratation, et les microsphères de silice peuvent absorber différentes substances, dont l’excès de sébum.

Vous pouvez ajouter les actifs qui vous plaisent – en vérifiant qu’ils n’interfèrent pas négativement entre eux !

Concernant les huiles essentielles, c’est aussi à votre créativité, et en fonction de vos besoins spécifiques. L’huile essentielle de tea tree est un bon anti-bactérien, mais son odeur est assez forte.

Voici donc la recette !

HE = huile essentielle.
Les quantités sont des masses, en %. A vous de les ajuster à la quantité que vous souhaitez fabriquer. Pour 100g de produit, utiliser par exemple 90g d’eau et 2g d’huile végétale.

FABRICATION

Matériel: une balance, une plaque chauffante avec casserole et bol/une bouilloire, un entonnoir et filtre à café, un mixeur/batteur électrique

Protocole:

  1. Faire infuser du thé vert (une bonne quantité) dans votre volume d’eau chaude (déminéralisée)
  2. Y ajouter l’Aloe vera, le jus de citron, l’alcool à 75° (facultatif, pour les peaux acnéiques), et l’émulsifiant et remuer
  3. Faire fondre la cire d’abeille au bain marie (prend un certain temps car elle fond à plus de 60°C), et y mélanger l’huile de jojoba à chaud
  4. Mélanger la phase aqueuse et la phase lipidique
  5. Agiter au mixeur ou au batteur électrique
  6. Laisser refroidir jusqu’à 30°C environ
  7. Ajouter les huiles essentielles, et mélanger à nouveau

Voici le résultat: une crème couleur… crème, homogène, douce, facile à appliquer (ne coule pas), elle est suffisamment nourrissante pour n’en mettre qu’une fine couche, tout en laissant la peau mate !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*