Crème hydratante visage

Cette crème hydratante pour le visage peut être utilisée de jour comme de nuit. Sa texture onctueuse la rend facile à appliquer, et elle laisse la peau douce et mat.
Pour les actifs et parfums, c’est à vous de jouer selon vos goûts et besoins spécifiques !

PRESENTATION

Une crème est une émulsion, c’est à dire un mélange de 2 phases :

  • la phase dite « aqueuse » qui contient l’eau et ingrédients qui y sont solubles (dispersés dedans: des acides, des sels, des petits actifs de plantes)
  • la phase dite « lipidique » ou huileuse qui contient l’huile et ingrédients qui y sont solubles (certains actifs de plantes comme les stilbenoïdes (ex: resveratrol), certaines vitamines (les tocophérols/vitamine E et la vitamine A en particulier)

Les molécules actives, ou « actifs », généralement ajoutés en petite quantité, ont des origines et propriétés très diverses. Il peuvent appartenir à différentes familles moléculaires:

  • simples comme des alcools, des acides, acides gras
  • complexes lorsqu’ils ont plusieurs fonctions chimiques qui leurs donnent des propriétés spécifiques (par exemples les polyphyénols, peptides, arômes, épaississants…)

Dans cette crème on a ciblé les propriétés anti-bactériennes, qui servent à la fois à conserver la crème, et agissent de la même façon sur la peau. Les parabens (Sodium Laureth et Lauryl Sulfate par exemple) sont des conservateurs puissants, mais qui par ailleurs une fois dans l’organisme perturbent le système hormonal en se fixant sur les récepteurs aux oestrogènes.

 

INGREDIENTS (et explications)

Afin que la crème ne soit ni trop légère ni trop grasse, on réalise une émulsion huile (un peu) dans eau (beaucoup). On peut noter que c’est le reflet des petites billes d’huile en suspension dans l’eau qui donnent un aspect blanc (alors qu’une fois séparées, les phases sont jaunes et translucide !).

Pour stabiliser la crème, il faut un tensioactif. Les tensioactifs (émulsifiants ou surfactants en anglais) sont des composés mixtes qui aiment à la fois l’huile et l’eau, et se placent entre les deux. Ici on a pris un ester de sucre (fabriqué à partir de saccharose et d’huile de coco). Il est donc d’origine végétale mais modifié chimiquement (par trans-estérification). On en utilise une quantité raisonnable (<5%), juste pour que la crème tienne quelques mois sans se déphaser, ce qui est amplement suffisant. Selon la forme du tensioactif (poudre, cire ou liquide, on ajustera les quantités à celles indiquées sur le pot (personnellement j’utilise toujours la quantité minimale recommandée).

Pour l’eau, on pourra prendre un hydrolat (commercial ou fait maison). Ici j’ai choisi une infusion  de thé vert dans de l’eau déminéralisée. Car le thé vert est connu pour sa richesse en polyphénols aux propriétés antioxydantes. Cette propriété est intéressante si l’on veut avoir une belle peau, car les points noirs sont dus à l’oxydation du sébum dans les pores. Cette oxydation est due à l’air, à la lumière, à la pollution de l’air, et aux bactéries. Bien nettoyer sa peau quotidiennement permet de s’en protéger. Le jus de citron rajoute une couche de propriétés anti-bactériennes, antioxydantes et potentiellement cicatrisantes.

Il faudra filtrer le jus de citron et le thé vert avant d’ajouter les ingrédients secs.

Vous pouvez utiliser l’huile végétale de votre choix, ou préférée par votre peau:  jojoba, amande douce, argan sont excellentes, mais vous pouvez en essayer plusieurs pour trouver celle qui convient le mieux à votre peau (sèche, mixte, grasse, âgée). D’autres huiles peuvent laisser la peau luisante en étant moins bien absorbées, ou avoir des odeurs désagréables (personnellement l’huile d’olive pénètre mal ma peau, et l’huile de colza et tournesol peuvent laisser une odeur… pas top.).

L’alcool à 75° (de l’éthanol) « nettoie » la peau par son action antibactérienne. Il est recommandé surtout pour les peaux acnéiques, pour lesquelles les boutons sont dus à une souche bactérienne. Sinon, il assèche voire irrite la peau, donc il est déconseillé !

ACTIFS

J’utilise assez peu d’actifs, car je crois que la nutrition de notre peau passe par notre alimentation ; et que si nous mangeons de façon équilibrée, nos cellules cutanées recevront les nutriments dont elles ont besoin (matières grasses pour le sébum, . Par contre, tout effet mécanique qui peut être apporté sur la peau présente un vrai potentiel: une huile protège de la déshydratation, et les microsphères de silice peuvent absorber différentes substances, dont l’excès de sébum.

Vous pouvez ajouter les actifs qui vous plaisent !

Pour les huiles essentielles, c’est aussi à votre créativité, et en fonction des besoins de votre peau. L’huile essentielle de tea tree est un bon antibactérien, mais son odeur est assez forte.

Voici donc la recette proposée  !

Notes:

  • Le conservateur et les huiles essentielles sont à ajouter après la préparation, pour une meilleure efficacité. Vous pouvez utiliser le Cosgard, qui est un mélange assez doux d’un alcool et un acide, approuvé en cosmétique bio (selon la charte Cosmos Standard du label Cosmebio par exemple).
  • Les quantités sont des masses, en %. Ici 100g correspondent à 2 ou 3 pots de crèmes classique et permet de mixer le mélange correctement (en dessous de 50mL c’est compliqué).
  • Attention si vous préparez exactement 100g pour un flacon de 100 mL, il y aura un petit surplus. Pourquoi? En raison de la plus faible densité des huiles (100 mL ne pèsent de 80g, donc 100g prennent… 125 mL de volume !)

FABRICATION

Matériel:

  • une balance de précision (0.1 g),
  • une plaque chauffante avec casserole et bol OU un bol chauffant,
  • un entonnoir + filtre à café (si vous faites l’infusion),
  • un mixeur plongeant ou un batteur électrique
  • une spatule souple et des petites cuillères

Les étapes:

  1. Faire infuser du thé vert (une bonne quantité) dans votre volume d’eau chaude (déminéralisée voire distillée de préférence – la crème se conservera plus longtemps)
  2. En parallèle, faire fondre la cire d’abeille et l’émulsifiant au bain marie (patience, la cire ne fond qu’au delà de 60°C) – si on préfère les beurres végétaux, les ajouter ici
  3. Quand c’est fondu y ajouter l’huile végétale et mélanger toutes les huiles
  4. Après avoir filtré le thé vert, y ajouter l’aloe vera
  5. Mélanger la phase aqueuse et la phase lipidique (l’ordre n’a pas d’importance, mais elles doivent être les deux chaudes, pour ne pas figer la matière grasse)
  6. Mixer le tout au mixeur ou au batteur électrique pendant quelques secondes, jusqu’à obtenir une couleur blanche et une texture homogène (normalement 3 secondes suffisent !)
  7. Laisser refroidir jusqu’à 30°C environ
  8. Ajouter les huiles essentielles, le conservateur (par exemple Cosgard) et mélanger à nouveau avec un petit fouet ou une cuillère

Voici le résultat: une crème couleur crème, homogène, douce, facile à appliquer (ne coule pas), et suffisamment nourrissante pour n’en mettre qu’une fine couche, tout en laissant la peau mat !

A vous de jouer avec vos propres ingrédients =)

Si vous avez des questions ou suggestions, la zone commentaires est à vous !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*