Quelle eau utiliser ?

Toutes les eaux ne sont pas équivalentes, mais pour autant, rien n’oblige à utiliser des eaux florales coûteuses pour ses produits cosmétiques. Voici quelques informations pour bien choisir vos eaux.

 

Dans les produits d’entretien

L’eau du robinet conviendra à des produits d’entretien. Si vous les conservez très longtemps et qu’ils sont amenés à être en contact avec les aliments (produit vaisselle par exemple), il faudra les renouveler régulièrement. S’ils deviennent troubles, c’est qu’une contamination microbienne est passée par là – à jeter.

Pour ces produits d’entretien, on utilise souvent les propriétés acido-basiques des ingrédients.

  • Les bases : bicarbonate de soude (bicarbonate de sodium), cristaux de soude (carbonate de sodium)
  • Les acides : le vinaigre blanc

Lorsqu’on mélange du bicarbonate avec du vinaigre, comme recommandé par beaucoup de sites, on les neutralise, et on forme de l’acetate de sodium, qui a une action tensioactive (émulsifiant), des sels solubles, et… du CO2. Une réaction à contrôler car elle mousse beaucoup !

Les bases sont nettoyantes, à la façon des savons. Plus un produit nettoyant est basique, plus il va rapidement nettoyer les saletés (les graisses, du moins) en les saponifiant. C’est pourquoi pour une lessive on va utiliser les cristaux de soude, et pour un produit vaisselle on peut utiliser le simple bicarbonate de soude.

L’action du vinaigre est de dissoudre le calcaire. Dans ce but, c’est mieux de l’utiliser tout seul, sans savon (qui le neutraliserait). Savon et vinaigre peuvent s’utiliser l’un après l’autre.

 

Dans les cosmétiques

En raison du contact avec la peau, c’est là qu’on utilisera les eaux de meilleure qualité.

Le moins coûteux

L’eau du robinet est à éviter, car elle contient des minéraux qui vont dégrader vos produits, voire du chlore.
L’eau déminéralisée ou distillée est plus adaptée, et reste accessible.

Le choix de la simplicité

Si ça vous est possible, de nombreux hydrolats (ou eaux florales) sont disponibles commercialement, avec diverses efficacités.

Le bon compromis

Vous pouvez aussi réaliser vos infusions/décoctions à base de plantes, dans de l’eau déminéralisée, ou bien vos macérats alcooliques. On peut par exemple réaliser une infusion de thé vert pour une crème/un baume, car ses feuilles sont riches en polyphénols aux propriétés antibactériennes, astringentes et antioxydantes. La propriété antioxydante est intéressante si l’on veut avoir une belle peau, car les points noirs sont dus à l’oxydation du sébum dans les pores. Cette oxydation est due à l’air, à la lumière, à la pollution de l’air, et aux bactéries. Bien nettoyer sa peau quotidiennement permet de s’en protéger. Le jus de citron ajoute ses propriétés anti-bactériennes, antioxydantes et potentiellement cicatrisantes.

Mais les effets dépendent de la dose d’actifs contenus dans l’extrait. Comme vos extractions maison ne sont pas titrées, contrairement aux produits achetés en pharmacie, l’efficacité n’est pas garantie, mais à vous de tester !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*